Clément Janequin

Z Wikipedie, otevřené encyklopedie
Skočit na: Navigace, Hledání
Clément Janequin
Základní informace
Narození 1485
Châtellerault
Úmrtí 1558 (ve věku 72–73 let)
Paříž
Žánry klasická hudba a duchovní hudba
Povolání hudební skladatel
Některá data mohou pocházet z datové položky.

Clément Janequin (kolem 1485? Châtellerault1558? Paříž) byl francouzský renesanční hudební skladatel.

Život[editovat | editovat zdroj]

Clément Janequin se narodil kolem roku 1485 v Châtellerault, v blízkosti Poitiers. Nedochovaly se žádné zprávy o jeho mládí a studiu. Patrně studoval na nějaké katedrální škole, což bylo v té době pravidlem. Jeho kariéra byla na svou dobu poněkud neobvyklá, neboť nikdy neměl žádnou stálou pozici u dvora nebo v církevním zařízení. Místo toho střídal řadu různých drobných zaměstnání, často však pod ochranou nějakého mecenáše. V roce 1505 byl úředníkem u Lancelota Du Fau v Bordeaux. Du Feu zastával několik církevních i vládních úřadů a v roce 1515 se stal biskupem Luçonu. Po smrti Du Feu v roce 1523 přešel Janequin do služeb biskupa Jeana de Foix v Bordeaux

Přibližně v téže době dostal Janequin kněžské svěcení a zastával několik nižších a špatně placených církevních pozic. V roce 1525 se stal kanovníkem v Saint-Émilion, vikářem v blízkých obcích Saint-Michel de Rieufret a Brossay a konečně v roce 1527 kaplanem v katedrále v Angers.

V průběhu dvacátých let si získal jako skladatel dobrou pověst. Jeho první píseň byla zveřejněna nikoliv ve Francii, ale v italském sborníku. Vzhledem k tomu, že napsal píseň na italský text ("Si come il chiaro"), někteří badatelé soudí, že musel nějaký čas pobývat v Itálii. Pařížský hudební vydavatel Pierre Attaignant pak věnoval Janequinovým písním celý samostatný svazek.

Po roce 1530 si získal přízeň kardinála Jeana III. de Lorraine (mecenáše, který podporoval např. Erasma, Clémenta Marota a François Rabelaise). S jeho přímluvou se stal vikářem v Unverre, nedaleko Chartres a krátce poté i královským skladatelem.

Zemřel v Paříži v roce 1558.

Dílo[editovat | editovat zdroj]

Ce moys de May

Clément Janequin

Problémy s přehráváním? Nápověda.

Janequin proslul zejména jako skladatel písní. Jeho skladby byly velice populární. Pařížský tiskař Pierre Attaingnant vydal pět svazků jeho písní a další písně vycházely v různých písňových sbírkách. Církevní hudby mnoho nezkomponoval. Jsou mu připisovány pouze dvě mše a jedno moteto i když další skladby tohoto druhu mohou být ztraceny.

Písně a žalmy[editovat | editovat zdroj]

  • A ce joly moys
  • A toy, mon Dieu, mon coeur monte
  • A toy, o Dieu, qui es le haut
  • Ainsi que la bische rée
  • Aller m'y fault
  • Allons, fuyons, bevons
  • Alors qu'affliction me presse
  • Alors que de captivité
  • Amour ayant de ma grand passion
  • Amour cruel, mon Dieu*
  • Amour cruel de sa nature (M. de Saint-Gelais)
  • Amour et moy avons faict
  • Amour vainc tout
  • Après avoir constamment attendu
  • Assouvy suis
  • Au cri du povre délaissé
  • Au despartir triste deul
  • Au joly jeu du pousse avant
  • Au moins mon Dieu ne m'abandonne
  • Au premier jour du joly moys
  • Au verd boys je m'en iray
  • Aussi tost que je voy m'amye
  • Aux parolles que je veux dire
  • Avant que partiez de ce lieu
  • Ayé pitié du grant mal (Claude Chappuys)
  • Baisez moy tost
  • Bel aubépin verdissant (P. de Ronsard)
  • Bien heureux est la personne
  • Bien heureux est quiconques sert à Dieu
  • Branlez vos piques (La guerre de Renty)
  • Ca, ces beaulx yeux
  • Ce disoit une jeune dame
  • Ce faux amour
  • Ce may nous dit la verdure
  • Ce moys de may
  • Ce n'est pas moy
  • Ce n'est point moy mon oeil
  • Ce petit dieu qui vole
  • Ce sont gallans
  • Ce tendron est si doulce
  • Celle qui veit son mari
  • Celuy qui du moqueur
  • Cent baysers au despartir
  • Cent mille foys
  • C'est a bon droit
  • C'est a moy qu'en veult
  • C'est gloire à Dieu
  • C'est mon amy
  • Chantons, sonnons, trompettes
  • Chasse rigueur loing de toy
  • Christ est-il mort (Le devis chrestien)
  • Comment se sied seulette et désolée (Lamentations de Jérémie)
  • Comment se sied le Seigneur
  • Comment sont ils noz Roys
  • De tes doulx yeulx
  • De céans jusques chez m'amye
  • De labourer je suys cassé
  • De pleurs la nuict
  • De son amour me donne
  • De ta bouche tant vermeille
  • De tout mon cueur t'exalteray
  • De vostre amour je suys deshérité
  • De vray amour
  • Deba contre mes debateurs
  • Des eaux la claire liqueur
  • Des ma jeunesse ils m'ont fait mille assaux
  • Des qu'adversité nous offense
  • D'estre subject
  • Di moy, ma soeur
  • Dictes sans peur (François I)
  • Dictes moy doncq*
  • Dieu doint le bonjour
  • Donne secours, Seigneur, il en est heure
  • Donnez au Seigneur gloire
  • Dont vient cela, Seigneur, je te supply
  • Dont vient que ce beau temps
  • D'où vient cela Seigneur
  • Doulens regretz, ennuys
  • Du malin les faits vicieux
  • Du hault rocher d'éternelle puissance
  • Du fons de ma pensée
  • D'un seul soleil
  • Dur acier et diamant
  • Elle craint cela
  • Elle mérite pour ses grâces
  • Elle voyant approcher
  • En amour y a du plaisir
  • En attendant son heureuse présence
  • En escoutant le chant mélodieulx (Le chant du rossignol
  • En fut il onc
  • En la prison les ennuys
  • En luy seul gist ma fiance parfaitte
  • En me baisant
  • En m'en venant de veoir
  • Escoutez tous gentilz (La bataille de Marignan, La guerre), 5 voix
  • Escoutez tous gentilz (La bataille de Marignan, La guerre), 4 voix
  • Espars sur moi de ton jardin
  • Estans assis aux rives aquatiques
  • Estant oisif (Le caquet des femmes)
  • Est-il possible, o ma maistresse
  • Et vray Dieu qu'il m'ennuye
  • Faictes le moy
  • Faisons le dire mensonger
  • Frapper en la roye
  • Frere Frappart troussé
  • Frere Lubin revenant (L. Jamet)
  • Frere Thibault (C. Marot)
  • Fy fy metez les hors
  • Fy fy cela est trop maigre
  • Fyez vous y si vous voulés
  • Gentilz veneurs (La chasse)
  • Grâces à toi, mon seigneur tout puissant
  • Gros Jehan menoit
  • Guillot un jour
  • Hélas mon Dieu, y a il (Saint-Gelais)
  • Helas, amy, ta loyauté*
  • Hellas, mon Dieu, ton ire (G. Guéroult)
  • Herbes et fleurs
  • Ho le meschant
  • Honneur, vertu et action de grâces
  • Il est permis trouver
  • Il estoit une fillette
  • Il faut que de tous mes esprits
  • Il feroit bon planter le may
  • Il me suffit du temps passé
  • Il n'est plaisir ne passe temps
  • Il s'en va tard
  • Incessament je suis*
  • Incontinent que j'en ouy
  • Jamais ne cesseray de magnifier le Seigneur
  • J'atens le temps
  • J'ay d'un costé l'honneur
  • J'ay dict, j'ay faict
  • J'ay dit en moy de pres je viseroy
  • J'ay double dueil
  • J'ay mis en toy mon esperance
  • J'ay trop soubdainement aymé
  • J'ay veu le temps
  • Je demande comme tout esbahy
  • Je liz au cueur de m'amye
  • Je me veulx tant a son vouloir
  • Je ne congnois femme
  • Je ne fus jamais si aise
  • Je n'eu jamais de grandz biens
  • Je n'ose estre content (François I)
  • Je suis a vous
  • Je t'aymeray en tout obéissance
  • Je veulx que m'amye soit telle (Saint-Romard)
  • Jehanneton fut l'aultre jour
  • J'endure tout, c'est bien raison
  • Jusques à quand as estably
  • La chasse, voir Gentilz veneurs
  • La bataille de Marignan, voir Escoutez tous gentilz
  • La bataille de Mets, voir Or sus branslés
  • La fausse balance
  • La femme sage édifie
  • La guerre de Renty, voir Branlez vos piques
  • La guerre, voir Escoutez tous gentilz
  • La jalouzie, voir Madame voulés vous scavoir
  • La meusniere de Vernon
  • La mort plus tost
  • La plus belle de la ville
  • La prise de Boulongne, voir Pour toy ton prince
  • La sapience a basty sa maison
  • La sapience esleve hault sa voix
  • La terre au Seigneur appartient
  • La, mon amy
  • Laissez cela
  • L'alouette, voir Or sus, vous dormés trop
  • Lamentations de Jeremie, voir Comment se sied seulette et désolée
  • L'amour, la mort et la vie
  • Las on peult juger
  • Las qu'on congneust (François I)
  • Las que crains tu, amy
  • Las si tu as plaisir
  • Las! en ta fureur aiguë
  • Las, povre coeur
  • Las, si je n'ay si hault bien
  • Las, si tu veulx en aultre part
  • Las, viens moy secourir
  • L'aultre jour de bon matin
  • L'aveuglé dieu qui partout vole
  • Le caquet des femmes, voir Estant oisif
  • Le chant des oiseaux, voir Réveillez vous, cueurs endormis
  • Le chant du rossignol, voir En escoutant le chant mélodieulx
  • Le devis chrestien, voir Christ est-il mort
  • Le Dieu, le fort, l'éternel parlera
  • Le fol malin en son cuer dit
  • Le fruict de vie estoit vif
  • Le jeu m'ennuye, jouez m'amye
  • Le lendemain des nopces
  • Le rossignol)
  • Le rossignol, voir En escoutant le chant mélodieulx
  • Le sage enfant recoit
  • Le Seigneur est la clarté
  • Le Seigneur ta priere entende
  • L'ermaphrodite est estrange
  • Les cieux en chacun lieu
  • Les cris de Paris, voir Voulez ouir les cris de Paris
  • Les gens entrés en ton héritage
  • L'espoir confus
  • L'espoux a la premiere nuict (Marot)
  • L'homme en son coeur
  • L'homme meschant s'enfuit
  • L'omnipotent a mon Seigneur
  • Loué soit Dieu qui ma main dextre
  • Ma fille, ma mère
  • Ma peine n'est pas grande
  • Madame voulés vous scavoir (La jalouzie)
  • Madame a soy non aux aultres
  • Maintenant resjouyssons nous
  • Mais en quel ciel
  • Mais ma mignonne
  • Mais que ce fust secretement
  • Maistre Ambrelin confesseur (M. Guyet)
  • Malade si fust ma mignonne
  • M'amye a eu de Dieu
  • Martin menoit son porceau (Marot)
  • M'en allé veoir la belle
  • Mieux vaut un morceau
  • Mieux vaut bonne renommée
  • Misericorde au povre vicieux
  • Mon Dieu, mon roy, ma foy
  • Mon confesseur m'a dict
  • Mon ami est en grâce
  • Mon Dieu me paist sous sa puissance
  • Mon Dieu preste moy l'aureille
  • Mon Dieu, j'ay en toy esperance
  • Mon Dieu, mon Dieu, pourquoy m'as tu laissé
  • Mon fils ne te glorifie
  • Mon père m'a tant batu
  • My levay par ung matin
  • Nature ornant la dame (Ronsard)
  • Ne sois fasché si durant ceste vie
  • Ne veuillés pas, o Sire
  • Ne vous faschez si me voyez
  • N'ensuy le train des malins
  • Non feray, je n'en feray rien (Saint-Gelais)
  • Non point a nous, Seigneur
  • Nous sommes en semblable affaire, 3 voix
  • O bien heureux celuy dont les commises
  • O bien heureux qui juge sagement
  • O combien est plaisant et souhaitable
  • O cruaulté logée (Marot)
  • O de Sion les enfans tant aimez
  • O Dieu qui es ma forteresse
  • O doulx aignel de la divinité
  • O doulx regard, o parler
  • O dur amour
  • O fortune n'estois tu pas contente
  • O mal d'aymer
  • O nostre Dieu et Seigneur amiable
  • O peuple heureux, o terre bien partie
  • O Seigneur! que de gens
  • O, sotes gens qui s'en vont (Saint-Gelais), M iv, n.137]
  • On a beau sa maison bastir
  • On dict qu'amour n'a plus
  • On dit que vous la voulés
  • On vous est allé rapporter
  • Or sus tous humains
  • Or as tu bien raison
  • Or avons nous de noz aureilles
  • Or ne différez donc
  • Or peut bien dire Israel
  • Or sus branslés (La bataille de Mets)
  • Or sus pas je ne veuls
  • Or sus serviteurs du Seigneur
  • Or sus vous dormés trop (L'alouette)
  • Or veit mon cueur
  • Or vien ca, vien, m'amye
  • Ou cherchez vous du dieu d'amour*
  • Ou mettra l'on ung baiser (Saint-Gelais)
  • Ouvrez moy l'huys
  • Par mes haultz cris
  • Pareille au feu*
  • Passant au champ
  • Petit jardin à Vénus consacré
  • Petite nymphe folastre (Ronsard)
  • Petite damoyselle
  • Piteuse echo* (J. Du Bellay)
  • Pleust a Dieu que feusse arondelle
  • Plus ne suys ce que j'ay (Marot)
  • Pour certain je suis l'homme
  • Pour loyaulment servir
  • Pour toy ton prince (La prise de Boulongne)
  • Pourquoy font bruit et s'assemblent les gens
  • Pourquoy tournés vous voz yeux (Ronsard)
  • Pourquoy voulés vous
  • Propos exquis et profondes parolles
  • Propos exquis fault que de mon coeur saute
  • Puisque je n'ay pour dire
  • Puisque mon cueur
  • Puisque vers vous aller
  • Quand contremont verras
  • Quand Israel hors d'Egypte sortit
  • Quand j'ay esté quinze heures
  • Quand je t'invoque, helas! escoute
  • Quand je voy ma mignonne
  • Quand ne te veoy
  • Quel Dieu du ciel
  • Quelque frapart
  • Quelqu'un me disoit l'aultre jour
  • Qu'est ce d'amour (François I)
  • Qu'est ce que fait celuy
  • Qui trouvera la femme vertueuse?
  • Qui au conseil des malings n'a esté
  • Qui ayme la doctrine
  • Qui diable nous a faict
  • Qui en la garde du haut Dieu
  • Qui est-ce qui conversera
  • Qui souhaittez d'avoir tout
  • Qui veult d'amour scavoir
  • Qui veult scavoir
  • Qui vouldra voir (Ronsard)
  • Réconfortez le petit cueur
  • Rendés à Dieu louange et gloire
  • Responce douce appaise
  • Resveillez vous, c'est trop dormy
  • Reveillez vous, chascun fidelle
  • Réveillez vous, cueurs endormis (Le chant des oiseaux), 5 voix
  • Réveillez vous, cueurs endormis (Le chant des oiseaux), 4 voix
  • Revenés souvent, m'amye
  • Revenge moy, prens la querelle
  • Rions, chantons, passons temps
  • Robin couché a mesme terre
  • Sans l'espargner par sa forte puissance
  • Sans y penser ne vouloir
  • Scavez vous quand je suis bien aise
  • Secouez moy
  • Seigneur Dieu, oy l'oraison mienne
  • Seigneur je n'ay point le cueur fier
  • Seigneur entens a mon bon droit
  • Seigneur garde mon droit
  • Seigneur le roy s'esjouira
  • Seigneur puisque m'as retiré
  • Si est-ce que Dieu est tres doux
  • Si a te veoir n'ay ausé
  • Si celle la qui oncques (G. Colin)
  • Si come il chiaro
  • Si de bon cueur
  • Si Dieu vouloit pour chose
  • Si Dieu vouloit que je feusse
  • Si d'ung petit de vostre bien
  • Si en aymant je pourchasse
  • Si j'ay esté vostre amy
  • Si je me plains du mal
  • Si je m'y plain
  • Si le coqu en ce moys
  • Si m'amie a de fermeté
  • Si me voyez face triste
  • Si tu as veu que pour ton feu
  • Si vous l'avez rendez le moy
  • S'il est si doulx, 3 voix
  • S'il est si doulx, 4 voix
  • Souffrés ung peu
  • Souvienne toy, Seigneur et maistre
  • Soy moy seigneur ma garde
  • Suivez tousjours l'amoureuse entreprise
  • Sur l'aubépin qui est en fleur
  • Sus approchez ces levres
  • Sus loués Dieu mon ame en toute chose
  • Sus, sus mon ame il te faut dire bien
  • Tant ay gravé au cueur (Saint-Gelais)
  • Tes jugemens, Dieu veritable
  • Tétin refaict plus blanc (Marot)
  • Tout bellement s'en est allé*
  • Tout honneur, louenge et gloire
  • Tout mal et travail nous aborde, 3 voix
  • Toute homme qui son esperance en Dieu asseurera
  • Toutes les nuictz
  • Toy Cupido qui as toute puissance
  • Tresves d'amours
  • Triste et marry
  • Tu as esté, Seigneur, notre retraicte
  • Tu as tout seul Jhan (Marot)
  • Un frais matin*
  • Un gros prieur (Marot)
  • Un jour voyant ma mignonne*
  • Une belle jeune espousée (Saint-Gelais)
  • Une nonnain fort belle (Marot)
  • Ung pélerin que les Turcs
  • Ung compaignon joly
  • Ung coup d'essay
  • Ung gay bergier
  • Ung jour Catin venant
  • Ung Jour Colin (Colin)
  • Ung jour que madame (Saint-Gelais)
  • Ung jour Robin (Marot)
  • Ung mari se voulant coucher (Saint-Gelais)
  • Ung viellart amoureux
  • Va rossignol
  • Veillés, Seigneur, estre secors
  • Ventz hardis et légiers
  • Vers les monts j'ay levé mes yeux
  • Veu que du tout en Dieu mon cueur
  • Vivons folastres (J.-A. de Baïf)
  • Voulez ouir les cris de Paris (Les cris de Paris)
  • Vouloir m'est pris de mettre

Literatura[editovat | editovat zdroj]

  • Gustave Reese: Music in the Renaissance. New York: W.W. Norton & Co. 1954 ISBN 0393095304
  • Geaorges Dottin: La chanson française de la Renaissance. Presses Universitaires de France, coll. Que sais-je, 1984

Externí odkazy[editovat | editovat zdroj]